Le parcours d’insertion

Le Jardin de Cocagne poursuit une démarche permanente d’apprentissage des compétences et de professionnalisation à destination des salariés en insertion, afin d’impulser le retour à un emploi durable. Le salarié est acteur de son parcours en maraîchage et de son parcours d’insertion.

L’équipe d’encadrement a la responsabilité d’évaluer avec lui ses acquisitions tant au niveau technique, qu’au niveau des compétences transversales. Les actions de formation proposées s’appuient sur les besoins exprimés par les salariés, au regard des exigences d’un contexte professionnel.

Elles visent :

  • le développement personnel : prise de responsabilités, droits et devoirs au travail…
  • l’acquisition de gestes professionnels : formation technique liée à l’activité et assurée par les encadrants techniques (conduite de tracteur attelé)
  • la consolidation des savoirs de base : communication écrite / orale…
  • la validation de qualifications transversales : CACES, code…
  • l’ouverture à la société : sensibilisation aux problématiques de développement durable, aux questions sur l’alimentation, participation à des forums…

La chargée d’insertion professionnelle, accompagne chaque salarié durant toute la durée de leur contrat, dans le développement des projets professionnels et personnels. Des entretiens individuels réguliers permettent de poser un diagnostic de la situation sociale et professionnelle de la personne et de définir ses atouts mais aussi ses freins à l’emploi. Des objectifs sont alors établis, indispensables pour une mobilisation et une projection, comme point de départ le projet, l’envie de la personne accompagnée. Notre priorité est le développement d’une relation de confiance où le jugement n’a pas sa place. Les interactions générées en situation de travail et dans l’accompagnement individuel, en relation avec les encadrants, permettent une redynamisation du salarié et un retour à l’emploi durable.

 

L’accompagnement est individualisé et les actions proposées sont adaptées à chaque personne. Elles peuvent revêtir plusieurs formes, telles que :

  • Un stage de deux semaines en lien avec le projet professionnel du salarié doit être effectué lors du contrat de travail de 6 mois. Cette période d’immersion en entreprise permet de découvrir un métier, valider un projet professionnel ou d’initier une démarche d’embauche.
  • La formation aux techniques de recherche d’emploi : élaboration d’un CV, aide à la rédaction des lettres de motivations, préparation aux entretiens d’embauches, tests MRS (Méthode de Recrutement par Simulation)…
  • Le positionnement sur des offres d’emploi : offres Pôle Emploi, offre réseau, candidatures spontanées.
  • Rencontre avec les entreprises notamment lors des “Rencontres entreprises”. Chaque année des actions sont mises en place et permettent aux salariés en parcours d’insertion et aux entreprises de se rencontrer. Les entreprises sont intéressées pour se constituer des viviers d’ouvriers et de salariés pour avancer dans leur projet professionnels … de riches échanges en découlent !
  • Visite d’entreprise, avec temps d’échange avec les professionnels.
  • Parrainage avec des bénévoles, compétents en ressources humaines …

Cette liste n’est pas exhaustive et nous saisissons toutes les possibilités offertes sur le territoire. Nous travaillons en étroite collaboration avec les partenaires du domaine social et de l’insertion (Pôle emploi, Conseil départemental, ACTIFE, MISSION LOCALE, les autres srtuctures d’insertion, le CREPI …).

 

Afin de pouvoir se projeter dans une insertion professionnelle durable, la résolution des problématiques médicales et sociales de chacun est une étape primordiale. Nous sommes attentifs au bien-être et à la santé de chaque salarié et établissons des partenariats avec les structures du secteur. Par exemple, en janvier 2020, chacun a pu se voir proposer un bilan de santé complet organisé au sein des Maraîchers de la Coudraie, par la MSA. Les professionnels se sont montrés disponibles pour répondre aux questions d’ordres administratif mais aussi diététique autour d’un petit déjeuner.

 

Les Maraîchers de la Coudraie ont mis en place un rituel ingénieux. Tous les jeudis, deux salariés volontaires préparent un repas pour tous (soit entre 16 et 20 personnes) avec les invendables de la production. Ce festin a plusieurs intérêts :

  • apprendre à intégrer les légumes dans les repas,
  • apprendre à s’organiser et prioriser (le repas doit être prêt en 1h, le temps de la pause du midi!),
  • apprendre à travailler en équipe etc.

En complément des travaux de maraîchage, les salariés sont régulièrement à la vente directe des produits, à la livraison et parfois à des tâches administratives. Cette polyvalence apporte des compétences techniques et sociales.