Maraîchers de la Coudraie. Paniers bio à découvrir

Par Ronan Larvor Le télégramme
la coudraie
Les maraîchers travaillent 26 h par semaine sur quatre jours dans le cadre de leur structure d’insertion.

Créée depuis à peine trois ans, la ferme d’insertion par le travail des Maraîchers de la Coudraie a connu un succès rapide. 120 paniers de légumes bio sont aujourd’hui distribués chaque semaine et de nouvelles terres sont travaillées pour répondre à la demande. L’association ouvre ses portes demain.

Cent-vingts clients chaque semaine : la mode est au panier de légume hebdomadaire garni par le producteur. Quand la verdure est bio et que les bénéfices font vivre une association d’insertion, il n’y a plus à hésiter. « Avec 120 paniers, nous avons presque atteint le maximum possible aujourd’hui avec nos moyens » constate la directrice des Maraîchers de la Coudraie, Annick Sévère. Elle organise pourtant des portes ouvertes dans la ferme de la route de Guengat, samedi et mercredi prochains dans le cadre de la semaine de la bio, car la dynamique est porteuse d’avenir. Installés fin 2012 dans les anciens haras, 271 route de Guengat, les Maraîchers de la Coudraie ont livré leurs premiers paniers en juin 2013. La structure d’insertion par l’activité économique emploie seize personnes bénéficiaires du RSA ou en phase de retour vers l’emploi, pour des contrats de six mois à un an maximum. Les maraîchers travaillent 26 heures par semaine sur quatre jours sur les deux hectares de terres qui entourent la petite ferme.

Nouvelles terres au Corniguel
Pour alimenter les 120 paniers hebdomadaires (le petit pour deux à trois personnes à 9,50 € et le grand pour 4 à 5 personnes à 15 €), l’association a obtenu de la mairie la mise à disposition de deux hectares de terre au Corniguel. « Ce qui doublera la surface » se félicite Gildas, responsable de culture. Car il faut produire avec constance et en abondance. « Nous sommes tributaires du temps, dit Annick Sévère. Cet été, cela a été difficile pour les tomates par manque de chaleur ». La démarche des Maraîchers passe aussi par la nécessaire relation avec l’environnement quimpérois. Les portes ouvertes sont l’occasion d’échanges avec les clients qui sont nombreux à réceptionner leurs paniers dans un des six lieux de dépôts : la maison de retraite rue Verdelet, le centre technique municipal à l’Hippodrome, Objectif Emploi Solidarité à Prat ar Rouz, la MPT d’Ergué-Armel, le magasin Brin d’Avoine, l’Ulamir de Plonéis (il faut rajouter la cuisine du collège La Tourelle et peut-être si la production est suffisante celle de la Tour d’Auvergne). La distribution se fait aussi sur place à la Coudraie où les maraîchers font un peu de vente directe. Les portes ouvertes, lors desquelles des abonnements seront pris pour des paniers (dans la limite des places disponibles) débuteront samedi de 14 h à 17 h avec visite du site, échange avec les maraîchers, atelier de taille et goûter offert. Même opération mercredi prochain avec, cette fois, atelier maraîchage.

Contact. http://panierbiolacoudraie.org